L’entreprise familiale : Une entreprise pas comme les autres
L’entreprise familiale : Une entreprise pas comme les autres

L’entreprise familiale : Une entreprise pas comme les autres

L’entreprise familiale est l’une des manifestations les plus éclatantes de l’importance d’un management humain, de la contribution qu’il peut apporter aux organisations et, plus généralement, des réponses qu’il peut apporter aux crises de nos entreprises et de notre monde. En effet, elle est l’exemple par excellence de la rencontre des logiques économique et humaine au sein des organisations. L’aspect humain ainsi que la dimension émotionnelle et affective sont caractéristiques de ce type d’organisation. Aussi, les propriétaires et dirigeants des entreprises familiales ne poursuivent-ils pas uniquement des objectifs financiers mais aussi et surtout des objectifs socio-émotionnels : bien-être des salariés, harmonie familiale, engagement social et sociétal, réseautage social, transfert générationnel et pérennité, réputation, etc.

Une récente recherche (Hirigoyen et Basly, 2018) révèle un paradoxe corroborant cette rationalité propre aux entreprises familiales. Notre recherche montre que, dans un contexte de crise (en l’occurrence, la crise économique et financière de 2008), les propriétaires dirigeants des PME familiales s’attachent de plus en plus à leurs entreprises et sont moins susceptibles de les céder qu’en temps « normal ». Malgré les difficultés financières et commerciales vécues, qui pourraient logiquement pousser les propriétaires à se désengager de leurs entreprises ou les liquider, ces derniers rechignent à les céder et s’y attachent plus fortement. Ce résultat contre-intuitif repose sur la logique inhérente à ce type d’entreprise : l’utilité émotionnelle de l’affaire familiale, qui passe par un attachement affectif à l’entreprise, prime sur l’utilité financière se traduisant par l’objectif de maximisation de la richesse financière. Notamment, les propriétaires-dirigeants de ces entreprises ont tendance à se comporter d’une manière altruiste, se soucient du bien-être de leurs salariés et, toutes choses égales par ailleurs, rechignent à licencier, la préservation de la pérennité de leurs entreprises étant un objectif fondamental.

Découvrez notre recherche et ses résultats détaillés ici :

https://www.emeraldinsight.com/doi/full/10.1108/JSBED-04-2018-0115

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.